PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


George Steck

Manufacture de pianos fondée à New York en 1857



George Steck est originaire de Kassel en Allemagne. Il ouvre en 1857 un atelier de fabrication de pianos à New York. Un vaste magasin est inauguré quelques années plus tard, en 1865, sur Clinton Place. Il prendra le nom de Steck Hall.




George Steck (1829-1897)




La fabrique de pianos George Steck & Company sur la 48ème rue à New York, 1905.



 
Vues tirées d'un catalogue de 1905 montrant l'avant et l'arrière d'un piano George Steck construit suivant les spécifications du brevet n°100948 du 15 mars 1870.
On voit le cadre en fonte très élaboré qui est autoportant, c'est-à-dire sans barrage, ainsi que le fort soutien du sommier.



En 1873, George Steck est primé d'une médaille d'or à l'Exposition universelle de Vienne (Autriche). Richard Wagner reçoit un piano George Steck conservé en la Haus Wahnfried à Bayreuth sur lequel il compose Parsifal (1882). Aux Etats-Unis, sur cette fin du XIXème siècle, quelques firmes dominent : Baldwin, Chickering & Sons, Emerson, Haines Brothers, Knabe, Kimball, Mason & Hamlin, George Steck, Sohmer, Steinway & Sons...





La rotonde du Palais de l'Industrie à l'Exposition universelle de Vienne, 1873.




Réclame de George Steck & Co., 1890.
L'avis de quelques musiciens, Wagner, Liszt...



La manufacture de pianos George Steck se développe et passe en 1903 dans le giron de l'Aeolian, Weber Piano & Pianola Company (U.S.A). Cette compagnie est en fait une holding qui chapeaute de nombreuses sociétés : Aeolian Company (New York), Orchestrelle Company (Londres), Choralion Company (Berlin), Aeolian Company (Paris), Pianola Company Pty. Ltd (Melbourne et Sydney), Weber Piano Company, George Steck & Company, Wheelock Piano Company, Stuyvesant Piano Company, Chilton Piano Company, Technola Piano Company, Votey Organ Company, Vocalion Organ Company et Universal Music Company.




L'Aeolian Hall au 362 sur la Cinquième Avenue à New York, 1902-1912.



L'Aeolian Hall, dessiné par les architectes Warren et Wetmore, sur la 42èmerue à New York, 1912-1927.
Source : New-York Historical Society.


Aeolian, Weber Piano & Pianola Company acquiert en 1905 la fabrique de pianos allemande — la Gothaer Piano-Hofmanufaktur — fondée en 1857 par Ernst Munck à Gotha en Thuringe. En 1906, cette fabrique prend une nouvelle appelation : Steck Piano-fabrik. Elle fournira des pianos Steck pour le marché européen. Elle devient une des fabriques les plus modernes d'Allemagne avec une production de 6000 pianos par an. En 1924, elle est acquise par la société Ludwig Hupfeld de Leipzig.




Marque de la fabrique Ernst Munck de Gotha
inscrustée dans le cylindre d'un piano à queue, c. 1885.



La fabrique de pianos Steck à Gotha (Allemagne), 1914.
Source The Pianola Institute - History of the Pianola.



La fabrique de pianos Steck à Gotha (Allemagne).
Extrait du catalogue The Steck Piano, 1915.



Réclame de l'Aeolian Company Ltd pour les pianos Steck, 1911.


En 1932, naît l'Aeolian American Corporation. Elle résulte de la fusion de l'Aeolian Company (Duo-Art) avec l'Ampico (American Piano Company), constituée elle-même de la réunion en 1908 de Wm. Knabe & Co. de Baltimore, de Chickering & Sons de Boston et de Foster-Armstrong Piano Company, Haines Brothers, Marshall & Wendell de Rochester (New York). Ampico est un des plus importants facteurs de pianos automatiques aux Etats-Unis d'Amérique avec l'Aeolian Company.

En 1959, le groupe Aeolian American Corp. passe dans le giron de Winters & Co., propritaire de nombreuses fabrications de pianos. Mais la faillite poindra à l'horizon de l'année 1985.

Après ce périple, les usines de pianos George Steck ferment définitivement leur porte. Le nom, utilisé comme marque commerciale, reste en tant que tel l'emblème de la fabrication originelle.





© 2004 Pianos Esther - Tous droits réservés.